Une jeunesse de Blaise Pascal, Marc Pautrel

 

pascal

Collection L’Infini, Gallimard, 74 pages, 12€

Moins d’une centaine de pages qui relatent la jeunesse de Pascal mais présentées sous forme de roman. On est, bien évidemment, subjugué par le génie précoce de l’enfant, puis de l’adolescent. Les trois principales découvertes de sa jeunesse, la Pascaline, que seule la calculatrice au XXe siècle va remplacer, la mesure de la pression atmosphérique, découverte si fondamentale qu’aujourd’hui, elle est calculée en « pascal » et « hecto-pascal », et enfin les « probabilités » qui lui permirent d’amasser de jolies sommes au jeu, sont relatées dans un style poétique. On sent frémir, à travers le style de l’auteur,  l’appel de Dieu qui ramènera Pascal à l’essentiel et à la littérature. D’autres inventions suivront mais le roman, titre oblige , se termine à son retour à Dieu.

C’est un livre intéressant pour ceux qui ne veulent pas se lancer dans une biographie plus conséquente, comme celle de Jacques Attali dont j’avais rendu compte.

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s