Le Bureau des Affaires occultes, Eric Fouassier

Editions Albin Michel, avril 2021, 368 pages, 20€ 90

Prix de la Maison de la Presse 2022.

Merci à Nicolas pour ce cadeau !

Je renoue avec le roman historique avec le nouveau roman d’Eric Fouassier dont Le Piège de verre, m’avait beaucoup plu. Ce nouvel opus marque la naissance d’un détective dans la lignée de Nicolas Le Floch de Jean-François Parot, mais situé au XIXe siècle dans les années 1830.

Valentin Verne est un détective qui poursuit, sans relâche, un criminel lié à sa propre histoire personnelle, tout en enquêtant sur une série de suicides aux circonstances peu crédibles. Les connaissances pointues de Verne, en médecine, pharmacie et chimie lui permettent de mieux appréhender une nouvelle forme de criminalité. C’est, de plus, un personnage énigmatique, un dandy lettré, solitaire et parfois lui-même inquiétant. C’est surtout une reconstitution magistrale du Paris de ce début du XIXe siècle, entre agitation politique, complots et tentatives de renverser le pouvoir en place au profit d’une république.

L’auteur ne cache pas qu’à travers cette enquête , son objectif est de faire connaître les grandes découvertes et avancées scientifiques qui traversent tout ce siècle fascinant. L’objectif est atteint car, tout en étant captivé par une intrigue complexe, on apprend beaucoup sur l’époque et le quotidien des Parisiens.

[Je déplore quelques « anachronismes » linguistiques dans la langue de l’auteur où le XXIe siècle et ses dévoiements de la langue, surgissent tels que « celles et ceux », « du coup » et « au final ». Peu de choses somme toute par rapport à la richesse de cet opus, au style énergique et fluide et une histoire qu’on ne peut plus lâcher avant le point final.]

C’est avec impatience que l’on va attendre le tome suivant pour retrouver le beau et talentueux Valentin Verne !

Présentation de l’éditeur :

« Automne 1830, dans un Paris fiévreux encore sous le choc des Journées révolutionnaires de juillet, le gouvernement de Louis-Philippe, nouveau roi des Français, tente de juguler une opposition divisée mais virulente.
Valentin Verne, jeune inspecteur du service des mœurs, est muté à la brigade de Sûreté fondée quelques années plus tôt par le fameux Vidocq. Il doit élucider une série de morts étranges susceptible de déstabiliser le régime.
Car la science qui progresse, mêlée à l’ésotérisme alors en vogue, inspire un nouveau type de criminalité. Féru de chimie et de médecine, cultivant un goût pour le mystérieux et l’irrationnel, Valentin Verne sait en décrypter les codes. Nommé par le préfet à la tête du « bureau des affaires occultes », un service spécial chargé de traquer ces malfaiteurs modernes, il va donner la preuve de ses extraordinaires compétences.
Mais qui est vraiment ce policier solitaire, obsédé par la traque d’un criminel insaisissable connu sous le seul surnom du Vicaire ?
Qui se cache derrière ce visage angélique où perce parfois une férocité déroutante ?
Qui est le chasseur, qui est le gibier ?

Dans la lignée des grands détectives de l’Histoire, de Vidocq à Lecoq en passant par Nicolas le Floch, un nouveau héros est né.« 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s