La Curée, Celle qui m’aime et autres nouvelles, Zola

516QJVEaxML__

Eh oui, j’avais, aussi, besoin de me réconcilier avec Zola. Bon, avouons tout de même que la réconciliation ne passera pas par la lecture in extenso de toute son oeuvre.

Comme tout enseignant de lettres, j’ai dû lire Zola. En fac, au lycée. Mes réticences reposent sur une fréquentation de l’auteur et surtout,  un manque total d’intérêt pour ce qu’il écrit ( Germinal, La Bête humaine etc). Après tout, c’est un auteur suffisamment admiré pour que ma défection ne soit pas remarquée. Si je reste rétive à son style pesant, aux répétitions agaçantes, au manque d’épaisseur de ses personnages et au manichéisme du monde dans lequel ils évoluent, je dois saluer, avec chaleur La Curée, 1871, deuxième volume des Rougon-Macquart. Si j’osais, je dirais, presque à la hauteur d’un roman de Balzac.

Petit bijou qui évoque le monde des spéculateurs que la modernisation de Paris, voulue par Naploléon III et menée par le Baron Haussmann, attire, comme des chiens de chasse sur l’animal sauvage blessé. La mise en abyme d’une Renée, maîtresse  de son beau-fils, assistant avec lui,  à la représentation de Phèdre, est une trouvaille romanesque passionnante et un point fort dans le roman.

Sous le charme de ce beau roman, j’ai enchaîné avec Celle qui m’aime et autres nouvelles. Nantas, La Mort d’Olivier Bécaille. La presque, totalité des nouvelles m’a plu. En toute honnêteté, il me semble que la nouvelle oblige Zola à ramasser sa pensée et lui évite les excès qui me font fuir dans ses romans.

C’était une excellente rencontre qui me donne envie de poursuivre avec ses nouvelles.

41xImY8HgoL__

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s