La Disparition de Josef Mengele, Oliver Guez

9782253073802-001-T

Prix Renaudot, 2017, lu sur Kindle, 7€20, Edition du livre de Poche.

Présentation de l’éditeur:

 » 1949 : Josef Mengele débarque à Buenos Aires. Caché sous divers pseudonymes, l’ancien médecin tortionnaire à Auschwitz croit pouvoir s’inventer une nouvelle vie. L’Argentine de Perón est bienveillante, le monde entier veut oublier les crimes nazis. Mais la traque reprend et il doit s’enfuir au Paraguay puis au Brésil. Son errance ne connaîtra plus de répit… jusqu’à sa mort mystérieuse sur une plage en 1979.

Comment le médecin SS a-t-il pu passer entre les mailles du filet trente années durant ?

Une plongée inouïe au cœur des ténèbres : voici l’odyssée dantesque de Josef Mengele en Amérique du Sud. Le roman-vrai de sa cavale après-guerre. »

Ce livre est un mélange de plusieurs genres littéraires. Il raconte la véritable cavale d’un médecin nazi tristement célèbre pour ses expériences sur les enfants, les jumeaux par exemple. L’on découvre, si l’on ne le savait pas, la complicité des pays d’Amérique du Sud, refuge de nazis qui mènent grand train de vie en toute impunité, mais aussi, plus étonnant et choquant car ils furent nos alliés, celle des USA …

Cette histoire vraie est un véritable thriller. On attend à chaque instant que Mengele soit arrêté et jugé. Bien évidemment, l’auteur invente ce dont nous n’avons aucune trace. Le style est très agréable à lire , limpide et efficace , collant bien au rythme de la fuite en avant de Mengele.

J’ai particulièrement apprécié les passages sur l’enfance, la formation intellectuelle de Mengele, sa famille d importants et riches industriels et, l’ombre terrifiante d’un père rigide.

Non seulement nous passons un excellent moment à suivre cette cavale à travers différents pays, mais nous apprenons beaucoup sur des événements historiques, de ces années au sortir d’une guerre traumatisante.

Publicités

5 Comments

  1. Je l’ai enfin lu ! C’est effectivement passionnant. Et d’imaginer qu’il s’est senti traqué jusqu’au bout, même s’il n’a pas été jugé, ça donne du baume au cœur…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s