Le Dialogue des Carmélites, Georges Bernanos

bernanos

Bernanos a écrit ces dialogues pour le film  d’Agostini et Bruckberger, sorti sur les écrans en 1960. Il s’est inspiré de la nouvelle de Gertrud von Le Fort qui raconte la vie traquée et brisée des sœurs du Carmel de Compiègne durant la Révolution, en 1789, et plus particulièrement celle de deux novices, sœur Constance et sœur Blanche.  Mais le décès de Bernanos réduit le projet des cinéastes à néant.

Ce texte, finalement repris au théâtre, en 1952, connut un grand succès et Francis Poulenc s’inspire du livret, tout d’abord en italien à la Scala de Milan , puis adapte lui-même, sur la base du texte de Bernanos, une version française. Le succés du texte convainc les deux cinéastes de reprendre leur projet qui aboutit au film éponyme.

C’est un texte d’une grande force spirituelle qui met à nu la peur, la lâcheté, la force d’âme, jusqu’au sacrifice suprême lavé de l’orgueil. Les Carmélites furent béatifiées en 1906.

 

Le film:

 

L’opéra de Poulenc:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s