Discours de la servitude volontaire, ou Contr’un, Etienne de La Boétie

la boétie  volontaire

Ce discours de La Boétie, dont je ne connaissais que les Sonnets, fut écrit alors qu’il n’avait pas dix-huit ans. J’ai choisi le texte   transposé en français moderne car j’envisage de le travailler avec mes Premières et , s’il est bien question de leur montrer le texte dans sa langue d’origine, par extraits, je préfère qu’ils se concentrent  sur le fond et non sur la traduction.

Ainsi La Boétie démonte, une à une, les raisons que nous avons d’accepter la servitude , les relations entre dominant-dominé, les liens de corruption et de crainte entre tyran et courtisans, et surtout notre lâcheté de ne pas être capables de nous débarrasser du joug qui nous opprime. Brillante démonstration à la rhétorique efficace qui est plus que jamais d’actualité. Espérons que les Premières sauront l’apprécier…

Publicités

4 réflexions sur “Discours de la servitude volontaire, ou Contr’un, Etienne de La Boétie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s